Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
quinqua sympa tralala

quinqua sympa tralala

lifestyle plus de 40 ans et QUINQUA DYNAMIQUE

la transmission de la féminité

la transmission de la féminitéla transmission de la féminité

J'ai eu l'idée de ce sujet grace à Nicole, bloggeuse/youtubeuse (belle et bien dans votre peau) qui avait fait une très belle vidéo là dessus.

Comment vous à t on transmis la conscience de la féminité et comment l'avez vous transmise à votre tour.Ce sujet m'a conduite à beaucoup de réflexion.

Je crois que personne ne m'a vraiment guidée sur ce terrain là. Chez nous, le parfum était interdit.

Ben oui, dans une boulangerie, ça doit sentir le pain et rien d'autre. Et Papa était intraitable la dessus (et sur bien d'autres choses....).

Maman n'avait pas du tout le temps de prendre soin d'elle, Sauf pour sa coiffure. Elle allait régulièrement chez son amie coiffeuse et entretenait également de très longs ongles rouge vif.(je me demande comment d'ailleurs car elle faisait toute la vaisselle à la main et manipulait beaucoup de choses lourdes ou encombrantes.).

Quant aux vêtements, rien de joli, souvent des blouses/tabliers (pas chemisiers, hein !!!!).

Ma grand"mère, je me souviens juste qu'elle sentait bon (odeur de l'amour, des grosses joues tiédes).

Je crois que je n'ai pris conscience et possession de ma féminité que lorsque je suis sortie du carcan familial pour vivre,( enfin !!!), seule à Lyon pour mes études. J'étais ronde, voire grosse et gourde avec mon corps

J'ai donc appris toute seule et bien tardivement ce qu'est la féminité. Et j'apprends encore.....

Mais qu' ai je transmis à ma propre fille?? C'est une très jolie fille qui s'occupe très bien d'elle. Il est vrai que je me suis toujours maquillée et pris soin de mes tenues vestimentaires car je travaillais et donc pour moi, il était indispensable d'etre très bien soignée.

Je n'ai jamais appris à Clèmentine (ma fille, donc) à se maquiller mais elle me voyait faire ....

la transmission de la féminité
la transmission de la féminité
la transmission de la féminité

Et VOUS?? comment avez vous appris et avez vous transmis l'envie de prendre soin de soi à d'autres??

Merçi de vos commentaires, ça me fait réellement plaisir !!!!!

 

BISOUS

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

guillemot monique 12/03/2016 15:41

pour ma part, j ai appris tout seule, car a l'époque le maquillage était mal vu, donc j ai appris toute seule et j adore, etre féminine est tres bon pour son moral et prendre soins de soit c est tres valorisant, donc j ai appris a ma fille a faire la même chose et nous sommes tres complices!!!!!

florence monneron 13/03/2016 08:28

ah !!!! ça toi pour etre féminine, tu l'étais toujours super bien coiffée manucurée et maquillée même pour aller au sport, du temps délicieux de ch/resto. tu m'as toujours skotcheé par ta beauté....ouioui, ma MOMO

Pascale 11/03/2016 13:32

Ma mère a été une femme superbe dans le genre Ingrid Bergmann avec juste du rouge à lèvres elle était sublime. Mais bon, à la maison, il n'y avait pas de complicité entre nous. Avec ma sœur, par contradiction j'imagine, on se fringuait avec des pulls informes portés sur des jeans... Maintenant, avec ma fille de 23 ans, nous sommes très complices sur ces sujets, on adore ça !

florence monneron 11/03/2016 15:25

quelle chance bisous pascale

rideerieuse 11/03/2016 10:04

La féminité, ce n'est pas ma mère qui me l'a transmise. Mes parents étaient agriculteurs et il n'y avait que la ferme qui était importante. A l'adolescence, je me suis beaucoup maquillée, trop sans doute. Cette période passée, adulte, je me maquille peu et ne suis pas fan de mode. Mes filles sont un peu comme moi.

florence monneron 11/03/2016 11:19

donc finalement, on se fait toute seule

Nadia 11/03/2016 09:47

Maman ne m'a rien transmis dans ce domaine car cela ne l'intéressait pas ! Où donc suis-je allée chercher tout cet intérêt que j'ai pour le maquillage et les soins ? Ma sœur n'est pas plus intéressée que cela non plus...
N'ayant pas eu de fille, je n'ai rien transmis. J' "éduque" un peu ma sœur de temps en temps (aujourd'hui, je vais lui donner un sérum que j'ai en plus car, à 58 ans bientôt, elle sait à peine ce que c'est !). J'en parle avec mes belles-filles...qui ne sont pas fermées sur le sujet mais encore un peu jeunettes (30 et 35 ans) et occupées (rôle de maman) pour que ce soit une grosse préoccupation pour elles ! Mais j'aurais aimé transmettre...J'ai encore, potentiellement, deux belles-filles à avoir (par mes fils), on verra, peut-être qu'il y en aura une de concernée ?

Nadia 11/03/2016 16:12

Il y en a déjà deux, Florence, mais...elles n'ont que 2 ans et 18 mois ! Par contre, déjà très "fille", celle de 18 mois...elle louche sur mes ongles vernis et mes bijoux !

florence monneron 11/03/2016 11:20

ben voilà et puis il y aura surement des petites filles....

Hannah 11/03/2016 09:18

Ma mère était austère, peu intéressée par le maquillage et la mise en beauté. J'ai appris seule et j'ai appris à ma fille comment soigner sa peau et se mettre en valeur, mais elle ressemble a sa grand-mère!! Bises

florence monneron 11/03/2016 11:23

finalement, on peut compter que sur soi !!!! hihihi

Fati PEREIRA 10/03/2016 21:38

J'aime être coquette depuis mes 16 ans pourquoi cet âge je ne sais pas sinon je n'ai pas appris avec ma mère ou mes soeurs. Mes filles le sont également un peu trop pour la plus jeune qui se fâche parfois avec son banquier.

florence monneron 11/03/2016 09:17

ah les banquiers, on devrait toutes en épouser un !!!

jai50ans 10/03/2016 20:07

J'ai toujours aimé "m'apprêter". le dimanche on allait à la messe, donc on mettait de beaux habits, le sac à main, et le mouchoir brodé. Ma grand-mère nous faisait nos tenues courantes et les pulls tricotés. Eau de cologne Mont saint Michel en touche finale !
J'ai eu 3 filles, l'aînée ne se plaisait qu'en jogging et pour moi c'est l'horreur absolue, aujourd'hui malgré sa taille mannequin et un job de responsable, elle se fout totalement de son look.
Je crois que pour mes 2 dernières ça a marché, elles sont très sensibles au maquillage, mode, tendance, même dans la déco intérieure. Mon fils aussi d'ailleurs prend soin de lui, fais le top model à l'occasion et est coatch sportif.

florence monneron 11/03/2016 09:18

tu as eu de la chance